Missions et objectifs

EuropaNova a été fondée en 2003, à l’initiative de Guillaume Klossa, par de jeunes actifs européens souhaitant accélérer la marche vers une puissance publique européenne démocratique, économique et sociale, capable de résister aux crises et aux tentations de repli sur soi, engagée en faveur d’une mondialisation équilibrée respectueuse des individus, des cultures et soucieuse d’un développement durable de la planète

Aujourd’hui, son équipe est constituée de jeunes actifs entourés de conseillers plus expérimentés ayant une connaissance en profondeur des institutions européennes et des différentes « parties prenantes ».Malgré une dynamique chaotique, l’Europe demeure le seul laboratoire concret d’une future gouvernance mondiale favorisant plus d’équité, de justice et de responsabilité à l’égard des générations futures. EuropaNova veut contribuer à ce renforcement nécessaire de l’esprit européen, en mettant en œuvre un plan d’action ambitieux dont l’objectif est double :

peser sur les débats politiques au niveau national et européen,

favoriser l’appropriation du projet européen par les citoyens.

EuropaNova entend stimuler le débat d’idées sur l’Europe en nourrissant le débat public par des propositions concrètes, informer et sensibiliser les citoyens sur la construction européenne et ses enjeux. Ses actions visent à mobiliser le public le plus large via des actions originales et innovantes pour promouvoir l’intérêt général européen.

Des propositions politiques fortes et inspirantes

EuropaNova nourrit le débat public et les décideurs nationaux et européens en propositions politiques : proposition d’un nouveau traité institutionnel en septembre 2005, proposition d’un ministre d’Etat en charge des Affaires européennes, pacte présidentiel pour l’Europe (avril 2007) signé par Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy et incluant la création d’un gouvernement socio-économique européen ainsi qu’un droit à la mobilité de tous les jeunes, projet d’un fonds de sauvetage européen visant à prévenir la crise de dettes souveraines (février 2009), définition des piliers de la gouvernance économique de l’Union (mars 2010), proposition d’une stratégie de production et d’innovation européenne dans la nouvelle donne industrielle mondiale (2012).

Certaines propositions d’EuropaNova ont trouvé un aboutissement concret : traité de Lisbonne, création d’un droit à la mobilité des jeunes européens, création du fonds européen de stabilité financière (mai 2010) et du mécanisme européen de stabilité (2012).

 Renouveler le débat européen

EuropaNova lance également des initiatives collectives  innovantes comme les « Auditions citoyennes » en 2004 ou les « Etats Généraux de l’Europe » à partir de 2007 (www.etats-generaux.eu) associant des personnalités du monde politique, syndical, de l’entreprise et de la société civile. Ces formats, qui ont inspiré de nombreux forums politiques, visent à donner aux citoyens le goût du débat européen.

  Faire émerger une nouvelle génération de leaders

EuropaNova entame aujourd’hui une nouvelle phase de son développement avec une ambition majeure : « préparer la génération Erasmus à prendre ses responsabilités dans les domaines clés de l’Europe de demain ».

Pilotée par une équipe professionnelle, cette dynamique s’appuie sur 3 piliers :

la stimulation du débat d’idées européen,

l’organisation de débats publics et d’événements d’envergure internationale,

le développement d’activités spécifiques engageant de nouvelles générations de talents et de leaders d’opinion dans  la réflexion et l’action européennes comme le programme « 40 under 40 » – European Young Leaders (www.40under40.eu)