Appel du 9 mai 2020 pour une Europe solidaire !

La crise sanitaire que nous vivons est d’une ampleur sans précédent. La moitié de l’humanité est confinée. La maladie tue nos proches, plus particulièrement nos aînés. Nous n’avons ni vaccin, ni remède certain. La seule solution, le confinement, nous prive d’une liberté fondamentale, celle d’aller et venir. Elle remet en cause l’égalité, puisque devant la maladie et ses conséquences sociales et économiques, les inégalités s’affichent de manière criante. La fraternité qui s’exprime ici et là peut nous laisser espérer des jours meilleurs, si nous nous en donnons les moyens.  

Le 9 mai, nous fêterons l’Europe. C’est l’anniversaire du discours de Robert Schuman, il y a exactement 70 ans, le 9 mai 1950. « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent. » disait-il au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. À l’avant-veille de la date choisie par le président de la République pour la fin programmée du confinement, alors que tous les pays de l’Union européenne sont confrontés aux mêmes défis, c’est l’occasion, au-delà de la crise, d’appeler à une Europe forte et solidaire capable d’œuvrer à un monde plus juste et plus durable.