Défense en Europe

Inclure au coeur du débat les citoyens européens sur la défense en Europe

Dans un contexte de menace terroriste permanente et d’insécurité aux frontières mêmes de l’Union européenne, les citoyens européens se sentent de plus en plus préoccupés par leur sécurité et se tournent vers l’Union pour rechercher une protection. Si l’Union européenne veut répondre à leurs attentes, la sécurité et la défense doivent jouer un rôle plus important dans l’avenir du projet européen, et mettre au cœur du débat les citoyens européens. C’est dans cet objectif que le Groupe de travail« Défense en Europe » propose trois pistes de réflexion :

1. Les réflexions sur le fonctionnement institutionnel de la Politique de Sécurité et de DéfenseCommune.

Ces réflexions se diviseront en plusieurs parties. Tout d’abord, sera étudié le fonctionnement institutionnel global de la PSDC, notamment réfléchir à comment apporter une légitimité démocratique à la défense européenne, en impliquant d’avantage le Parlement européen et lesParlement nationaux sur les questions de défense. Ensuite, nous souhaitons nous pencher sur le fonctionnement de la coopération structurée permanente, mise en place fin 2017, afin d’éviter d’éventuels blocages institutionnels afin que celle-­‐‑ci puisse déployer sa pleine efficacité.

2. Les réflexions sur les industries et entreprises d’armement.

Nous souhaitons, à l’occasion de ces réflexions, étudier les conséquences de la relance de la politique de défense européenne (la mise en place d’une coopération structurée permanente et d’un fonds européen pour la défense) sur les industries européennes d’armement. En effet, dans un contexte où les équipements de défense sont de plus en plus complexes et coûteux mais que les budgets ne font que décroître, les industries de défense s’européanisent elles-­‐‑mêmes par le biais de partenariats et de fusions pour pouvoir s’adapter à ce marché. Nous pensons qu’il est important que les Etats membres favorisent un marché européen pour leur approvisionnement, afin de garantir une concurrence saine mais aussi, de garder la main sur une chaîne d’approvisionnement rassemblant de plus en plus d’acteurs différents.

3. Le projet « EU Defence Watch ».

EuropaNova envisage de mobiliser les citoyens européens sur les questions de sécurité et de défense. L’objectif de ce projet sera de se poser comme relais entre les préoccupations des citoyens européens et l'Europe de la Défense. Pour cela, nous souhaitons mettre en place une « plateforme Civico » sur laquelle les citoyens européens pourront s’exprimer quant à leurs inquiétudes et leurs recommandations en matière de défense européenne. Nous soumettrons ensuite ces inquiétudes et ces recommandations aux membres du groupe de travail afin de répondre à leurs attentes et nous les ferons figurer dans notre rapport annuel. Les résultats de nos travaux seront présentés à l’occasion de la Conférence Europa et surtout, feront l’objet d’un rapport annuel reprenant les propositions et les recommandations du groupe de travail, que nous diffuserons ensuite auprès des institutions nationales et européennes.

Étudiante en Études européennes à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, spécialisée dans les questions du terrorisme.

Joanna Cap
GT défense

Docteur en droit public. Chargée d’enseignement en droit et institutions européennes, procédures et droit des libertés fondamentales.

Elise Bernard
Directrice des études d'EuropaNova

Titulaire d’un Master 2 en Sécurité Internationale de SciencesPo Paris PSIA

Amélie Jaques Apke
Groupe de travail Défense en Europe

Etudiante à Sciences Po, Master Sécurité Internationale, mentions Economie de la Sécurité et de la Défense et Etudes Européennes.

Camilla Benghezal
Groupe de travail Défense en Europe

Publications associées

Rencontres associées

Nous n'avons pas de rencontres associées