La difficile tâche de définir les réfugiés climatiques

Bien que le terme «réfugié climatique» soit adopté par les médias et les forces vives de l’ensemble de l’échiquier politique - et activement rejeté par d’autres, comme les responsables des Nations unies - il n’existe pas de définition largement acceptée. Alors, que voulons-nous dire lorsque nous parlons de réfugiés climatiques ? Dans le contexte de la politique migratoire – que d’aucuns qualifient de toxique - de l’Europe, quelles sont les implications de l’utilisation croissante de ce terme ? La chercheuse Lydia Ayame Hiraide cherche à comprendre ce terme chargé de sens que les acteurs ont choisi pour mettre à nu leurs craintes concernant le climat et le racisme, ainsi que la façon dont nous pourrions nous débarrasser de ce poids.

Version originale publiée dans le Green European Journal

Article publié le
25/5/2022