Le Fidesz quitte le PPE, Manque de moyens du SEAE, Trilogue PAC : Analyse EuropaNova Academia (04/03)

L’état de l’État de droit

Tremblement de terre au Parlement européen. Après une valse-hésitation depuis 2014, après sa suspension très stratégique du parti PPE en mars 2019, le parti Fidesz de Viktor Orban a finalement quitté le groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen, mettant ainsi fin à des années de relations conflictuelles entre le dirigeant hongrois et le centre-droit européen. Les 12 députés hongrois Fidesz iront-ils rejoindre leurs homologues nationaux-conservateurs polonais du PiS au groupe ECR ? La tectonique politique européenne est active.

Europe Géopolitique

Le service extérieur de l'Union européenne l’avoue : l’UE « n'a ni les ressources ni l'autorité nécessaires » pour contrer efficacement les attaques hybrides en provenance de Chine, a déclaré lundi Josep Borrell.

Green Deal

Dans le cadre de la Présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne, le Premier ministre du Portugal António Costa a affiché vendredi dernier sa détermination à faire bouger les lignes en matière environnementale. Lors de la conférence « Changements climatiques – nouveaux modèles économiques », il a ainsi affirmé que « Le modèle économique [de l’Union] n’a pas d’avenir et n’est pas adapté aux grands défis environnementaux ».

Article publié le
4/3/2021