Pluralité des médias, Nouvelle stratégie bleue pour la Commission, Fiscalité harmonisée : Analyse EuropaNova Academia (20/05)

L’état de l’État de droit

Le ministre portugais des Affaires étrangères a réaffirmé lundi 17 mai l’intention de la présidence portugaise du Conseil de l’UE de poursuivre les procédures engagées contre la Pologne et la Hongrie pour violations présumées des valeurs européennes, conformément aux axes fondamentaux du programme de la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne ».

À l’occasion de l’ouverture de la conférence de haut niveau sur « L’État de droit en Europe » à Coimbra, organisée par la présidence portugaise, le ministre allemand des Affaires européennes, Michael Roth, a déclaré mardi 18 mai que l’UE avait perdu en crédibilité quant au respect de l’État de droit, rapporte Euractiv.

Europe Géopolitique

L’affirmation de la Chine comme puissance globale s’est traduite ces dernières décennies par une activité économique et diplomatique intense pour contester la domination des puissances occidentales sur les autres continents.Dans ce contexte de rivalité accrue, et parce qu’elle est aussi liée aux États membres de l’UE par l’histoire de la colonisation, l’Afrique est un enjeu particulièrement sensible – comme le soulignent les évolutions de la relation entre la France et Rwanda, la crise tchadienne ou les communications concurrentes autour de l’aide médicale directe et des brevets des vaccins.

Le sommet de Paris du mardi 18 mai, a ainsi marqué la volonté des Européens d'aider l'Afrique à surmonter la pandémie de COVID grâce à un "New Deal"utilisant la puissance financière mondiale pour renflouer les fonds publics amoindris et accélérer le déploiement des vaccins. La trentaine de dirigeants africains et européens s’est réunie à Paris, et a adopté les conclusions suivantes.

Green Deal

Dans ce cadre, certaines grandes entreprises opérant dans l'UE seraient tenues de publier leur taux d'imposition effectif afin de garantir une plus grande transparence, et de nouvelles mesures de lutte contre l'évasion fiscale seraient mises en place pour combattre l'utilisation abusive de sociétés écrans.

La Commission européenne prévoit d'utiliser l'accord de l'OCDE comme un tremplin vers des règles plus unifiées en matière de fiscalité des entreprises dans l'UE. L'Organisation de coopération et de développement économiques doit convenir - en juin - de règles mondiales sur le lieu d'imposition des grandes sociétés multinationales comme Google, Amazon ouFacebook, et sur un taux minimum effectif.

Article publié le
20/5/2021