Elles font bouger l'Europe - Interview de Svenja Hahn

Quel a été votre parcours pour atteindre le poste que vous occupez actuellement ? Et avez-vous eu le sentiment, au cours de votre carrière, qu’être une femme pouvait être un obstacle, ou du moins avoir une influence sur votre parcours professionnel ? Si oui, comment l’avez-vous surmonté ? 

J’ai choisi la politique dès ma première année d’université parce que je voulais faire la différence. En me présentant et en étant élue au conseil des étudiants et en travaillant pour un changement dans ma vie et celle de mes camarades, l’étincelle de la politique s’est transformée en une flamme vive. J’ai découvert ma passion pour la politique européenne. Pendant six ans, j’ai passé tout mon temps libre à travailler sur la libéralisation de l’Europe au sein du conseil d’administration de la Jeunesse libérale européenne, les deux dernières années en tant que présidente. 

L’organisation qui chapeaute les mouvements nationaux de jeunesse libérale et les jeunes du parti ADLE et du groupe Renew Europe au Parlement européen m’a donné l’occasion de visiter plus de 30 pays pendant cette période. L’occasion de rencontrer tant de jeunes différents et de connaître leurs espoirs et leurs défis. C’est la lutte pour des chances équitables pour tous, quelles que soient leurs origines, qui m’a motivé. En 2019, j’ai quitté mon poste de responsable des relations publiques lorsque j’ai été élue au Parlement européen. 

Au cours de mes premiers jours au Parlement, on m’a souvent prise pour ma propre assistante. Au cours de ma carrière professionnelle et politique, j’ai appris que les jeunes femmes sont souvent sous-estimées. Mais cela signifie que certaines personnes risquent d’avoir une grosse surprise. 


Quelle dimension pensez-vous que l’Union européenne devrait explorer à l’avenir ? Quelles sont les valeurs clés que vous souhaiteriez voir ses représentants défendre ? 

Je plaide fortement pour que la Conférence pour l’avenir de l’Europe commence bientôt. Lors de cette conférence, dans le cadre d’un large dialogue public, nous devons discuter ensemble de la manière dont nous voulons façonner l’avenir de l’UE. Car c’est un projet qui est encore en développement. Je travaille à la création d’un État fédéral des États-Unis d’Europe. Pour cela, nous devons discuter des domaines politiques qui conviennent le mieux au niveau européen, national ou régional. Mais dans tout cela, nous devons défendre les valeurs européennes et l’État de droit. Ce sont et doivent rester les fondements de l’UE. 


Quels conseils donneriez-vous à une jeune femme qui pourrait avoir peur d’entrer dans ce secteur ? 

Ayez confiance en vous. Votre expérience et vous-même êtes uniques et vous avez une histoire à raconter. Découvrez votre passion, trouvez la plateforme pour la défendre et travaillez à l’acquisition des outils nécessaires pour faire entendre votre voix et obtenir votre place à la table des négociations. 

Télécharger le PDF
Résumé
« Au cours de mes premiers jours au Parlement, on m'a souvent prise pour ma propre assistante. » Retrouvez l’interview de Svenja HAHN, réalisée dans le cadre du programme #ellesfontbougerlEurope ‍ “Elles font bouger l’Europe” est un programme à la fois d’études et d’actions, menées par et avec l’aide d’étudiants et de doctorants du réseau d’Europanova, qui fait le choix de mettre en valeur les profils féminins qui agissent en Europe et pour l’Europe. Ce programme permet de donner la parole aux femmes qui oeuvrent à construire l'Europe de demain , de parler de leurs projets, de faire valoir leur action et de proposer des solutions aux jeunes générations.
Lire aussi
Toutes nos publications

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.